Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Des livres d’art

<– Retour à la Bibliothèque 

 

Plein de livres d’art, ou des ouvrages d’une grande qualité plastique.

Des livres inspirant pour la force des illustrations, ou inspirés par d’autres artistes.

Quelques exemples…

 

 

 

Tenté(e) d’acheter certains titres ? Cliquez sur les titres !

  • Les tableaux de Marcel, Anthony Browne (Kaléidoscope)
    Quand même révolutionnaire en son temps ! Quel génie, Anthony Browne.
  • Le vieux fou de dessin, François Place (Gallimard Jeunesse)
    La rencontre entre ce vieux fou d’Hokusaï et le petit Tojiro fait de cette histoire quelque chose de riche et passionnant à transmettre aux enfants.
  • Petit musée, Alain Le Saux (l’école des loisirs)
    Chaque détail peut être mis en lien avec une histoire. Je m’en sers comme déclencheur dans un groupe
  • L’art en bazar, Ursus Werhli (Milan)
    Le livre que j’aurais voulu faire…
  • L’Afrique, petit Chaka, Marie Sellier et Marion Lesage (RMN)
    Une révélation à sa parution. Il fait certainement partie des albums qui m’ont le plus donné envie d’écrire sur l’art.
  • Pierre et le loup, Prokofiev illustré par Olivier Tallec (Gallimard Jeunesse)
    Woaaaa! Pour cette version magnifique et ce gazon où gambade Pierre. Harmonie texte image et musique.
  • Le cheval magique de Han Gan, Chen Jiang Hong, (l’école des loisirs)
    Basé sur l’histoire vraie d’un peintre, ce récit impressionne les enfants (surtout la page dans laquelle on voit pleurer le cheval). Il mêle réalisme et fantastique, c’est de l’art, quoi.
  • L’indien de la Tout Eiffel, François Rocca, (Seuil)
    À en donner le vertige. J’aime particulièrement la page qui fait allusion aux Toits sous la neige de Caillebotte.
  • L’Écharpe rouge, Anne Villeneuve (Les 400 coups)
    Un des 1ers livres québécois que j’ai aimé. Sans texte, dans la texture des crayons de couleur. Important pour apprendre à lire l’image.
  • Le petit sorcier de la pluie, Carl Norac et Catherine de Boel (Pastel)
    Les contes  transmettent art et culture. L’illustratrice fait un travail remarquable, permettant au lecteur d’entrer dans l’art aborigène.
  • Inuk est amoureux, Carl Norac et Martine Bourre (Pastel)
    Un autre conte qui transmet art et culture, ici dans le monde inuit.
  • Ce jour-là, Mitsumasa Anno (l’école des loisirs)
    Génial et étonnant voyage silencieux proposé par l’auteur dans ce livre  rempli d’inter-iconographie.
  • Cromignon, Michel Gay (l’école des loisirs)
    Un de mes chouchous dans mes débuts d’animatrice. L’art rupestre a toujours du succès avec les enfants et Michel Gay a eu un trait de génie en inventant son personnage.
  • Tout un monde, Katy Couprie et Antonin Louchard (Thierry Magnier)
    Lui aussi, livre déclencheur à toujours avoir à porter de mains pour amener les enfants à libérer leur imaginaire.
  • Une berceuse en chiffons, la vie tissée de Louise Bourgeois, Amy Novesky et Isabelle Arsenault (La Pastèque)
    Chapeau pour ce coup de maitre. On comprend la construction en profondeur de sa vie d’artiste. Les illustrations tissent elles aussi ce lien en douceur.
  • Dans la nuit noire, Bruno Munari (Les Grandes Personnes)
    Indispensable d’avoir du Munari (j’en aussi d’autres) qui, comme Leo lionni s’est intéressé à la publicité, au graphisme, au design. Il a réfléchi à l’aspect plastique du livre et introduit des pages transparentes. On comprend son influence en ouvrant un livre animé d’Annette Tamarkin ou Philippe Ug.
  • Le jardin des papillons, de Philippe Ug (Les Grandes Personnes)
    Poésie du papier et des couleurs. Pureté du travail.
  • Un point rouge, Carter (Gallimard Jeunesse)
    La sculpture enfermée dans un livre. Fabuleux et inspirant. Allez voir les autres…
  • Le voyage du papillon, Susumu Shingu (Gallimard Jeunesse)
    Cet artiste est génial. Il pense aussi aux enfants. Pourquoi se priver de cette grande beauté?
  • Jeu de doigts, mais aussi Jeu de lumière  et toute la série, Hervé Tullet (Phaidon)
    S’amuser, explorer, j’adore cette série pour les petits doigts des bébés. L’art qui enrichit leur vie dès le berceau.
  • Avec le soleil, Susumu Shingu (Gallimard Giboulées)
    Une promenade à vélo sous le soleil et vue sous un angle poétique
  • Colorama, de Crushiform (Gallimard Giboulées)
    Un gigantesque nuancier qui nous donne à apprendre autant qu’à rêver.
  • La vague, Suzy Lee (Kaléidoscope)
    Un livre sans texte, un souvenir de la vague d’Okusai, une expérience enfantine de bord de mer

 

Précédent : Des sourires

Retour à la bibliothèque