Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

De grandes aventures

<– Retour à la Bibliothèque 

Des grandes aventures, des héros émouvants

Des livres aux grands espaces (imaginaires ou réels),
ou des histoires où l’aventure humaine a la part belle.

 

 

 

Tenté(e)  d’acheter les livres ? Cliquez sur les titres!

 

  •  Le voyage d’Oregon, de Rascal et Louis Joos (Pastel)
    Rarement le lien texte illustrations a été autant réussi, chacun laissant de l’espace suffisant à l’autre. Quelle poésie!

 

  • Mon histoire, Jeanne Ashbé (Pastel)
    Parce que la grande aventure commence à la naissance que Jeanne le raconte si bien!
    À offrir à tous les bébés!

 

  • Akim court, Claude K. Dubois (Pastel)
    Et on dira que dessiner et écrire c’est différent ? Après cette lecture, vous ne le penserez plus jamais.

 

  • Jésus Betz, Fred Bernard et François Rocca (Seuil Jeunesse)
    Ce personnage atypique vous touche par sa courageuse confession. Illustrations époustouflantes

 

  • Yacouba, Thierry Dedieu (Seuil Jeunesse)
    Sur la sincérité et la gravité des choix portés par un personnage impressionnant. Des illustrations marquantes.

 

  • Les derniers géants, François Place (Casterman)
    Richesse de l’aventure, mélange des genres et des questions humanistes si importantes à travers ce voyage!
    J’ai hésité à mettre Siam (Rue du monde), mais on ne peut pas tout mettre.

 

  • Ma vallée, Claude Ponti (l’école des loisirs)
    Une merveille pour entrer dans la poésie textuelle et visuelle de Claude Ponti. Jamais, jamais je n’ai déçu mes jeunes lecteurs avec ce livre.

 

  • Okilele et Schmélele et l’Eugénie de larmes, Claude Ponti (l’école des loisirs)
    Quand je lis Okilele je lui donne chaque fois une chance d’exister.
    Et quand je lis Schmélele, je sais que je vais rencontrer Carpe Diem…quel bonheur!

 

  • Max et les Maximonstres, Maurice Sendak (l’école des loisirs)
    Chaque fois prendre le bateau avec Max et aller sur cette île y retrouver ses démons…

 

  • Le diable des rochers, Grégoire Solotareff (l’école des loisirs)
    Ah ce texte vous poursuit longtemps. Tension entre l’ombre et la lumière.

 

 

  • Mao et moi, Chen Jiang Hong (l’école des loisirs)
    L’émotion autobiographique d’un petit, face aux évènements politiques qui changeront sa vie et sa famille. Quel travail entre album et bande dessinée!

 

  • Une histoire à quatre voix, d’Anthony Browne (Kaléidoscope)
    Toujours autant de plaisir à faire découvrir les clefs et indices de cette histoire aux enfants.

 

  • Virginia Wolf, Kyo Maclear et Isabelle Arsenault (La Pastèque)
    Panser les plaies de la tristesse, patienter et comprendre pour ramener l’autre vers la lumière, patiemment. Très beau.

 

  • Jane, le renard & moi, Fanny Britt et Isabelle Arsenault (La Pastèque)
    Magnifique réussite du récit liant la vie d’Hélène et celle de l’héroine du roman Jane Eyre, Emily Brontë. Album au rythme qui porte la respiration des émotions.

 

  • Vieux Thomas et la petite fée, Dominique Demers et Stéphane Poulin (Dominique & Cie)
    Un moment fort dans l’histoire des albums au Québec ! À toujours avoir en référence.

 

  • Bartleby, le scribe, Herman Melville, illustré par Stephane Poulin (Sarbacane)
    Voilà un grand, un immense album à lire tranquillement, sur une semaine, même deux pour mesurer la subtilité du texte. Et ces derniers mots : Ah, Bartleby ! Ah, l’humanité !

 

  • L’amour ça vaut le détour, Natali Fortier (Albin Michel Jeunesse)
    Poésie, théâtre, rêve, amitié et surtout l’amour qui se révèle en faisant se croiser réalité et invention. À vous, de dessiner dans le ciel, maintenant.

 

Suivant : Des contes