Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Les collines du fantôme

Les collines du fantôme

Les Collines du FantômeUne œuvre de Marcelle Ferron racontée aux enfants
Les 400 coups, 2002 (5-9 ans)

Découvrir l’histoire

La lune est triste. Elle pleure toutes les larmes de son corps car elle n’a ni vie ni couleurs alors que la Terre, elle, a tout ! Son ami l’oiseau cosmique décide alors de la consoler en allant lui chercher les plus belles couleurs sur la terre. Il arrive sur des collines où souffle le vent et rencontre un petit fantôme fatigué de hanter la terre. Il conseille à l’oiseau les plus beaux coins sur la planète pour y récolter des couleurs et lui fait promettre de l’emmener sur la lune en retour…

Dans cette quête autour de la terre, l’oiseau cosmique découvrira ainsi des paysages, des couleurs et des continents.

Découvrir une oeuvre par ses détails

Comme pour Le Petit Canoë, l’histoire est racontée en servant de certains détails du tableau intitulé Ghost Hills (1962) qui est présenté à la dernière page du livre dans son entier. Ainsi les enfants pourront y  retrouver les morceaux découverts auparavant, durant le récit.

En savoir plus sur l’artiste

Cette histoire fantastique permet de créer un lien entre le cosmos (l’espace astronomique) et l’espace dans une œuvre de Marcelle Ferron. Elle-même disait que ses tableaux ressemblaient à la terre vue du ciel.
Une biographie de Marcelle Ferron est présentée en fin de livre.

Pour l’anecdote…

Je venais à peine de finir l’écriture du livre quand j’ai appris la mort de Marcelle Ferron, une femme d’avant garde dans le Québec des 50, qui s’est affranchie de toute contrainte pour créer librement. Ce sens de la liberté qui l’a animée toute sa vie se retrouve dans ses œuvres peintes à coup de larges mouvements au couteau, avec des couleurs jouant sur les transparences. Dans ma découverte des peintres automatistes québécois, Marcelle Ferron a été un immense coup de cœur et j’entends encore le son de sa voix particulière quand je l’avais prévenue de ce projet par téléphone. Ce sont ses filles que j’ai rencontrées par la suite pour leur montrer la maquette du livre. Elles l’ont trouvé « dans l’esprit de leur mère ».

Cliquez ici pour voir l’atelier du livre. ACHETER CE LIVRE


Précédent : La fête de Chapultepec
Suivant : Dans le Gris