Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Puisque c’est ça, je pars!

Yvan pommauxSortant du salon du livre de Montreal 2017 où l’on constate  l’énergie de la jeune génération qui pousse et enrichit l’univers des albums  de nouvelles visions (article à venir), le bonheur c’est aussi d’avoir ses points de repères avec des auteur(e)s qui ne déçoivent jamais. Yvan Pommaux fait partie de ceux-là. Rappelons en quelques mots la richesse de son univers:

  • Création d’un monde aux personnages hybrides mi-hommes mi-animaux (Ex: Une nuit, un chat)
  • Esthétique pour laquelle il emprunte des codes autant au monde de l’album que celui de la bande dessinée
  • Intérêt fort pour les histoires dans la grande Histoire ou la mythologie (Nous, notre histoire, ou encore sa série mythologique comme Ulysse aux mille ruses, Véra en mai)
  • Interprétation des contes  traditionnels dans un style cinématographique (John Chatterton détective)
  • Personnages féminins qui ont du caractère (Puisque c’est ça je pars!)
  • Notion du temps engloutie dans les voyages extraordinaires (L’île du monstril)
  • Une certaine dose d’ humour (Corbelle et Corbillo)
  • Une proposition de livres illustrés qui s’adresse à un public large, 2e, 3e cycle du primaire et début du secondaire

C’est tout cela, Yvan Pommaux et bien plus encore.
Dans son dernier album (format à l’italienne), Puisque c’est ça je pars, il reprend un schéma qui ne lui est pas inconnu (cf. L’Île du Monstril, Tout est calme): une histoire ancrée dans la réalité d’aujourd’hui basculant dans un univers fantastique en pleine nature. Ici, une nature généreuse particulièrement déployée et de toute beauté. Cette présence végétale est déjà annoncée dans les magnifiques pages de garde où sont dessinées sur fond bleu-vert profond des fleurs de toute nature.

Norma est au parc avec sa maman, assise sur un banc. Norma s’invente des histoires mais quand elle veut parler à sa maman, cette dernière est au téléphone. Alors, Norma décide de partir. « -Loin…et pour toujours! ».
Elle rencontre Félix, et ensemble ils explorent un nouveau pays derrière les buissons du parc. « Tout est calme ici, Il fait doux. » On a presque envie de dire « Ici tout n’est que luxe, calme et volupté ». Mais ce pays est étrange et luxuriant engloutit les deux amis dans une aventure qui les dépasse. Ils entrent dans un monde fantastique où l’art (le dessin) intervient pour les sauver des bêtes sauvages, où Cap’taine Morse fait basculer le bateau pour entrer dans un univers aquatique, où l’on atteint des profondeurs plus angoissantes. Puis tout à coup, Pommaux nous ramène tranquillement à la réalité. Norma a envie de retrouver ceux qu’elle aime, et notamment Jojo, son doudou.

Je vous laisserai déguster les illustrations aux teintes somptueuses qui recèle mille trésors. Quelques jolis détails attirent l’attention à la 2e lecture, comme ces canards qui font la courte échelle aux deux amis  pour monter à bord du bateau, ou l’intervention de Bidule la libellule à propos de Jojo, ou encore ces clins d’oeil à d’anciens livres  qui permet de travailler en réseau.
J’apprécie aussi qu’Yvan pommeaux ait pris soin de mettre en scène de protagonistes différents, autres que des petits blondinets. Nous avons besoin de livres où tous les enfants du monde se reconnaissent. Merci Yvan Pommaux.

Pour avoir un avant-goût de l’album: https://www.youtube.com/embed/s27IWQ2yEUY

Acheter le livre