Voyage dans le Grand Nord

L’art et la littérature nous offrent des voyages inattendus, parfois risqués, mais souvent merveilleux. J’ai eu la chance de partir en voyage avec moi des enfants incroyables, aventureux, attentifs et talentueux. Ils avaient cinq ans, l’âge de l’étonnement et de la curiosité. Nous étions dans la classe et Riopelle nous proposait un voyage dans le Grand Nord.

Vous l’aurez compris, ce fut une exploration au coeur de l’univers de Jean Paul Riopelle et de son inspirante série des Icebergs. Pour rappel, voici l’Iceberg 3 (Galerie Simon Blais) représenté dans Riopelle l’artiste magicien (p.29).

À partir de cette oeuvre mais aussi de photos d’icebergs ou de la banquise, les enfants ont à leur tour peint leur iceberg. Les résultats sont si éblouissants que je ne peux m’empêcher de les partager. Ils ont saisi la notion d’espace, travaillé uniquement avec du noir et du blanc et sont allés jusqu’à raffiner leur représentation avec des filaments blancs, craquement des glaces qui s’entrechoquent.

Avant de tracer leur iceberg, nous avons réfléchi au point de vue. Le verra-t-on de haut, en vue aérienne, ou bien de face dans son gigantisme. Pas facile !  Jean Paul trompe un peu notre regard sur ces points de vue.
Puis il a fallu tracé la forme de cet iceberg avec un pinceau de peinture noire. Et laisser le blanc en « réserve » pour la glace. Tout cela était nouveau pour les enfants. Certains de leurs icebergs ressemblent à d’étranges grosses bêtes.

Quel cadeau quand on écrit des livres sur l’art de constater le prolongement qui peut en être fait. Car il ne s’agissait pas de « copier » Riopelle mais bien de s’en inspirer. À travers ce thème, c’est aussi toute l’approche sur le Grand Nord comprenant les modes de vie, la faune et l’art Inuit qui a été abordé.

Classes Maternelles Grandes Sections- CIMF 2018. VOIR TOUTES LES OEUVRES